Archives pour la catégorie Témoignages

Témoignages

Soirée de témoignages à Masseube, un village du Gers

mail-masseubeLa Société des Amis du Cinéma Indépendant de Masseube nous a invités à présenter le film « Dans les collines au sud d’Hébron, des familles palestiniennes vivent dans des grottes » ainsi que le film de Mustapha Barghouthi, « Notre Histoire », vendredi 16 décembre, en partenariat avec l’Afps du Gers.
Le matin, à 9h, une quarantaine de lycéens de première et terminale du Lycée agricole St Christophe étaient les premiers à voir le film sur les collines du sud d’Hébron. Une rencontre avait eu lieu la veille avec leur professeur de français pour préparer l’intervention qui devait prendre en compte à la fois l’histoire, la situation actuelle en Palestine et le coté technique d’un film réalisé par un amateur, ces lycéens ayant choisi l’option cinéma. Seuls les deux premiers thèmes ont été abordés, la situation en Palestine occupant toute la partie après projection. Leur professeur d’Histoire-Géographie était présente lors de la présentation, de la projection et du débat : à l’issue de la séance, elle m’a précisé qu’au retour des vacances de Noël un travail approfondi aurait lieu avec les lycéens sur tout ce qui avait été dit et que cette façon de procéder intéressait davantage les élèves par rapport à une approche traditionnelle; le Proche Orient est au programme actuellement.
Réflexion d’un lycéen au cours de la discussion: Pour atténuer les horreurs que l’armée d’occupation fait vivre aux Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, il a tenu à préciser qu’en Israël même, Palestiniens et Israéliens vivent en harmonie. Il a semblé découvrir avec consternation la situation d’apartheid subie par les Palestiniens de 48, considérés comme citoyens de seconde zone, après que plusieurs exemples aient été donnés sur l’accès différencié au logement, à l’emploi, au transport, à l’éducation, non écrit dans la loi mais effectif dans la vie quotidienne. Continuer la lecture de Soirée de témoignages à Masseube, un village du Gers 

Cheik Abu Saqr à Albertville le 18 novembre 2016

p108050070 personnes étaient présentes pour écouter Abu Sabr, bédouin emblématique de la Vallée du Jourdain. Après un bref rappel des accord d’Oslo (1994) qui prévoyaient le découpage temporaire (pour cinq ans) de la Cisjordanie en trois zones et en précisant que la Vallée du Jourdain se trouve dans la zone « C », administrée civilement et militairement par Israël, il a détaillé l’oppression quotidienne subie par les habitants de la part de l’armée israélienne qui ne cesse de les forcer à partir. La population est passée de 320 000 habitants en 1967 à 50 000 aujourd’hui. Continuer la lecture de Cheik Abu Saqr à Albertville le 18 novembre 2016 

Conférence du Professeur Christophe Oberlin, le 26 octobre 2016, à Albertville.

p1080489-1Record d’affluence… Une salle comble: 120 personnes. Une première pour l’Afps d’Albertville!
Succès très certainement dû à la publicité faite par Madame la Maire qui a refusé de prêter une salle communale en raison de la « personnalité sensible de l’invité » et des « risques de troubles à l’ordre public ». Repli donc dans une salle privée louée à l’hôtel Roma.
Dans une grande sérénité, pendant deux heures, Christophe Oberlin a fait part de son expérience à Gaza puis a répondu aux questions du public. Après une présentation de ses livres qui « reflètent son cheminement au cours de ces quinze dernières années », de nombreux thèmes ont été abordés : son travail de chirurgien humanitaire à Gaza, le professionnalisme du personnel médical de Gaza malgré des salaires indécents, les conséquences catastrophiques de la fermeture des tunnels côté égyptien sur l’économie et la santé, un besoin énorme de micro-actions entre petites associations de là-bas et d’ici, la vie à Gaza, une comparaison avec la Cisjordanie; le Hamas, le Fatah, l’Autorité palestinienne, le besoin d’élections souhaitées par les Palestiniens et les Gazaouis en particulier, le Conseil de l’ordre des médecins, la Cour Pénale Internationale et bien d’autres sujets…
Une vidéo est en cours de réalisation. Elle sera publiée très prochainement.
Une soirée d’échanges enrichissants, d’une très grande tenue.
François-Xavier Gilles

A Albertville d’une pierre deux coups …
D’abord un combat gagné contre la Mairie (LR) d’Albertville et deux Mairies P »s » (avec beaucoup plus de guillemets que ça !) qui ont tenté en vain d’interdire de parole le Pr Oberlin .Dans le combat pour la liberté d’expression -le mouvement BDS est bien plaçé pour le savoir – il faut combattre pied à pied .
Et grâce à la personnalité et à l’itinéraire de Christophe Oberlin nous avons manifestemet touché un nouveau public .Il ya eu un avant la conférence avec la chikaïa organisée pour le décridibiliser et nous faire renoncer . Il y a un après la conférence ; Pas de trouble à l’ordre public ,un dialogue serein et contructif , un respect marqué dans les premières réactions pour notre invité dès la fin de son intervention . Le retentissement de cette conférence ne fait aucun doute dans notre petit coin de Savoie .
Que les organisations qui connaitraient les mêmes difficultés que nous pour rencontrer ce Professeur- militant hors normes ne lâchent rien Nous avons eu l’honneur de le recevoir. D’autres traîneront longtemps le déshonneur  d’avoir voulu l’empêcher de parler .
André Curtillat – Afps Albertville .

dauphine-libere-oberlin-29102016

29 Sept. Projection du film « This is my land » au cinéma l’Astrée

« This is my land » le jeudi 29 septembre à 20 h 30 au cinéma l’Astrée de Chambéry en présence de la  réalisatrice franco-israélienne Tamara ERDE. Cette projection aura lieu en partenariat avec Le Mouvement de la Paix, la Ligue des Droits de l’Homme et Amnesty Internationalaffiche-this-is-my-land

Télécharger l’affiche complète

La projection initialement prévue le 12 a été reporté au 29 septembre

This is my Land France / Israël – 1h30 – 2015 -Présenté en V.O.s.t.

Un film de Tamara Erde.

Et si le conflit israélo-palestinien était surtout une question d’éducation ?

This is my land observe la manière dont on enseigne l’histoire dans les écoles (publiques ou religieuses) d’Israël et de Palestine. Portraits d’enseignants, enthousiastes ou révoltés, rencontres avec des enfants désenchantés : le film révèle les murs que l’on dresse dans la tête des jeunes générations…

«Un travail minutieux, riche, appliqué, qui émiette encore une fois l’idée d’un conflit exclusivement duel.» Les Inrockuptibles

«This Is My Land est parfois drôle, toujours vivant.» Libération

«La réalisatrice fait, avec ce premier long-métrage documentaire passionnant, la démonstration éclatante et accablante de la difficulté d’apprendre l’Histoire lorsqu’on est incapable d’apprendre de l’Histoire. Passionnant.» Le Monde

«L’intérêt de ce documentaire est sa lucidité. En filmant — non sans mal, car les obstacles ont été nombreux — l’enseignement de l’histoire dans des écoles israéliennes et palestiniennes, la réalisatrice ne s’illusionne pas. Le conflit est partout.» Télérama
«Ce remarquable documentaire sonde la manière dont l’histoire est enseignée aux jeunes Israéliens et Palestiniens.» La Croix

«Comment s’enseigne l’Histoire dans les écoles d’Israël et de Palestine, comment une seule terre peut-elle s’écarteler entre deux histoires ? C’est la question que pose “This is My Land”, signée par une jeune cinéaste prometteuse.» Les Fiches du Cinéma

Témoignage: Deux soirées en Diois!

P1080419-1Vraiment, ces projections prévues hors Savoie, dans des villages charmants, sont sources de découvertes fort intéressantes.
10 personnes à Die, 15 à Saillans…
Des paysages nouveaux, des panoramas grandioses sur le Vercors, une salle « Le Louis XI  » !sans oublier la »clairette »!

Des échanges précis, des interlocuteurs étonnés et curieux, des liens créés, des promesses d’adhésion à l’AFPS.
« On ne sait pas tout ça, il faut le dire, BDS, les droits de l’Homme, nous ne sommes pas informés, il faut agir! »

Près de 300 euros dans le « chapeau « pour nos projets! Nous en sommes à 20 interventions.
Quel privilège d’avoir pu vivre cette expérience!

P1080421P1080425

Témoignage en Centre Bretagne!

Mercredi 18 mai, nous avons participé au « Printemps de la Palestine » en Centre Bretagne.
Landeleau, un petit village de » bretons bretonnants », a découvert les problèmes du peuple palestinien exposé quotidiennement à la violence de l’armée israélienne et des colons qui les menacent et veulent les faire partir de cette région désertique des collines du sud de Hébron.
Une vingtaine de personnes, un débat riche en remarques et questions fort pertinentes, un chapeau généreux, un accueil chaleureux…
Une bonne idée que cette période d’informations sur la Palestine…..un mois d’expositions, de films, de conférences, d’initiation à la cuisine palestinienne…

Carhaix1 Carhaix2

Témoignage à Chambéry

P1060944-1Jeudi 31 mars , l’AFPS  de Chambéry organisait « 4 heures pour la Palestine« .

A partir de 18 heures, Arlette a précisé les raisons pour lesquelles il fallait intensifier l’action BDS ( Boycott Désinvestissement Sanctions). Des questions… des exemples… des arguments précis qui auront fini de convaincre le public.

François -Xavier a projeté le film- témoignage « dans les collines au sud d’Hébron,  des familles palestiniennes vivent dans des grottes »

Une fois encore , un public attentif et curieux… une soixantaine de personnes s’étonnent et s’indignent! « On croit avoir tout vu dans le comportement ignoble de l’occupant israélien…mais non! chaque fois, on découvre quelque chose de pire encore! »

Les échanges continuent autour des assiettes gourmandes.

Une soirée conviviale , merci et bravo le groupe « Chambéry !  »

 

Témoignage à Faverges

P1000020-1Vendredi 11mars, c’était en Haute-Savoie, chez nos amis Marie et Louis….Faverges, à La Soierie, une belle salle confortable.
Un moment consacré à l’évocation  de Ashem,  médecin et résistant tenace face aux colons, émotion à l’évocation de son départ récent, victime des bombes lacrymogènes de l’occupant israélien à Hébron et puis la projection du film « Dans  les collines au sud d’Hébron, des familles palestiniennes vivent dans des grottes« . Un débat riche, nourri de questions, d’étonnement et de révolte : « mais pourquoi les médias ne parlent-ils  jamais de ces situations?  ! »
Une vingtaine de spectateurs… un chapeau généreux!!

P1000025-1