Archives pour la catégorie Albertville

Fête des mères à Ramallah

Chers amis,

Voici quelques nouvelles de la fête des Mères célébrée avec les femmes de l’atelier de broderie comme chaque année.

En Palestine, cette fête se célèbre le 21 Mars avec le printemps. Nous avons donc fixé deux matinées, le 18 et le 20 Mars,  pour y accueillir les 250 femmes, brodeuses et couturières. Seulement 150 ont pu venir, les autres n’ayant pas pu nous rejoindre pour diverses circonstances, ou  quelques unes n’ayant pas reçu l’invitation à temps…

Apres un mot de bienvenue,  biscuits et jus de fruit ont été offerts. Continuer la lecture de Fête des mères à Ramallah 

En soutien aux Prisonniers Politiques Palestiniens en grève de la faim

 Grève « LIBERTÉ ET DIGNITÉ »

 

Une trentaine de militants et sympathisants ont défilé samedi  29 avril dans les rue d’Albertville pour informer la population sur la situation des prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim depuis le 17 avril. L’appel de l’Afps était soutenu par le Parti Communiste Français, le Mouvement de la Paix, le Collectif Républicain, le Parti de Gauche, la France Insoumise, la Ligue des Droits de l’Homme.
300 tracts ont été distribués et trois prises de paroles ont eu lieu à trois endroits différents du parcours: Des extraits de l’article du New York Times et de la lettre de Marwan Barghouthi ont été lus, ainsi que le poème de Ziad Medoukh « Nos prisonniers, nos héros « . Un article dans le Dauphiné Libéré est paru le lendemain. Continuer la lecture de En soutien aux Prisonniers Politiques Palestiniens en grève de la faim 

Semaine Internationale contre l’Apartheid Israélien et Pas de produits de la colonisation dans nos magasins

Samedi 25 mars 2017 de 10h à midi, une quinzaine de militants présents sur la petite place du marché d’Albertville pour informer les passants de la « Semaine Internationale contre l’apartheid israélien » et de l’appel à « Pas de produits de la colonisation dans nos magasins ».
Une centaine de tracts distribués, bon accueil, nombreux contacts, aucune agressivité,  avec la participation du PCF, du PG, du  Collectif républicain, de Solidarité et Progrès d’Ugine, de la LDH, du CCFD et du Mouvement de la Paix.
Nous avons installé un mur de briques (boite d’archives de bureau peintes) associé à des questions sur la situation en Palestine, posées à ceux qui le voulaient bien. Ce qui nous a permis d’enchaîner sur de nombreuses explications.
A chaque bonne réponse une brique était retirée. Le mur a été démantelé plusieurs fois…

CCFD-TERRE SOLIDAIRE : TEMOIGNAGE DE RIMAA, PALESTINIENNE DE RAMALLAH

Après Annecy et Chambéry, Rimaa Younis , directrice de l’association ADEL (Association pour le développement de l’économie locale), sera à Albertville (Maison communale du Parc) le jeudi 30 mars à 19h30.

Elle présentera les réalisations et les projets en cours dans le but de développer l’agro-écologie, le commerce de proximité…autour de Ramallah.

A Chambéry le 13 mars puis à Frontenex le 14

Basem et Ahmed, élus Palestiniens de Bil’in, ont témoigné.

Le village de Bil’in, près de Ramallah, est devenu l’un des symboles de la protestation pacifique face à l’armée israélienne.

Basem et Ahmed étaient en Savoie Lundi 13  Chambéry et Mardi 14 mars  Frontenex accueillis par l’Association France Palestine Solidarité. Merci à la paroisse de Frontenex  de nous avoir ouvert ses portes pour l’occasion!

Ils ont expliqué concrètement comment le Mur érigé par les israéliens coupe le village et les prive de terres. Des images douloureuses ont montré l’inégalité du conflit: un rameau d’olivier, des drapeaux, des slogans, … en face des jeeps, des soldats, des grenades, des tirs, des victimes!  Ahmed a perdu un frère et une sœur lors de ces manifestations pacifiques en revendiquant les terres volées!

Marseille, Vendres, Lunel, Miramas, Narbonne, Nîmes, Béziers, Avignon…. un programme chargé, des rencontres chaleureuses.

En première partie, le documentaire « Enfances Volées » a permis de sensibiliser le public à l’ambiance particulièrement lourde et obsédante ressentie quotidiennement par les Palestiniens due à l’omniprésence de l’armée israélienne et des colons. Quel impact sur le psychisme des enfants qui n’ont rien connu d’autre?

Chambéry, Albertville, des salles pleines, des échanges, de la générosité, des témoignages émouvants… des découvertes aussi…

Compte rendu 13 mars : enfances volées

Une cinquantaine de participants se sont retrouvés à la maison des associations de Chambéry pour une soirée en lien avec l’AFPS d’Albertville, le thème de la soirée est :

ENFANCES VOLEES

1° partie : projection d’un film « Enfances volées » : séries de témoignages d’enfants, photos et films pris lors des 6 années de voyage en Palestine par l’AFPS d’Albertville.

On voit et on entend les enfants palestiniens (entre 5 et 12 ans) confrontés dans leur propre vie à des évènements violents qui concernent leurs parents, leur habitat, leur école (quand ils en ont une !) ; la violence des soldats israéliens, les peurs qu’ils ne comprennent pas, l’insécurité et l’abandon .. (la prison pour une fille de 12ans, arrêtée sur la chemin de l’école… la destruction du campement où vivait un tout petit avec ses parents, ils s’abritent sous une bâche …le lendemain on vient leur arracher !…)résultats : perte de repères et traces indélébiles dans l’esprit de ces enfants, ils mettront longtemps à retrouver une vie d’enfant !!

On apprend que 340 enfants ont déjà été prisonniers d’Israël sans autre raison que semer la peur, faire fuir les gens de leur terre. Avec ces témoignages très émouvants, on comprend que la santé mentale de ces enfants est durement touchée.

2° partie : témoignages de ce que vivent les familles palestiniennes au quotidien : pas de liberté pour se déplacer, pour cultiver les oliviers ou des parcelles de terrain, difficulté de se procurer de l’eau (l’eau est détournée vers Israël et livrée sous paiement pour les camps qui en manquent)

Projection d’un film sur la résistance pacifique : les palestiniens de Bil’in sont encouragés par Bassem à résister pacifiquement, à chaque manifestation où ils se trouvent devant l’armée à l’entrée de leur village : « nous n’avons pas de cailloux .. respectez nous ! nous n’avons que nos drapeaux … » Bassem cherche le dialogue en s’opposant aux armes qui lui font face … il finira par être tué .. laissant le village dans un grand désarroi. Les images de violence sont bouleversantes …

Après le film, un débat très riche s’instaure entre les 2 amis palestiniens et les participants à cette soirée …. Que faire ? que penser ? il en ressort que nous devons : 1 nous informer (comme ce soir) 2 voyager en Palestine pour rencontrer les palestiniens sur place, 3 continuer à boycotter les produits d’Israël cultivés sur le sol palestinien.

Merci à l’AFPS et à Bassem et Ahmed pour cette soirée très riche !!

13 mars : Vu et entendu en Palestine – Enfances volées

A Chambéry – Maison des associations- le 13 mars à 19h

Projection du film réalisé par l’AFPS d’Albertville

Vu et entendu en Palestine – Enfances volées

Deux palestiniens de Bilin viendront témoigner de leur mouvement de résistance populaire  dont le père d’un des enfants présenté dans le film…

Frontenex, le mardi 14 mars, 20h – Vu et Entendu – Salle des Sociétés , Rue Joseph Piquand

Enfances Volées, un documentaire de Danièle Laurier

Une soirée exceptionnelle puisque cette projection sera faite en présence de Ahmed et Basem, deux palestiniens originaires de Bil’In .
Bil’in est devenu un symbole de la résistance palestinienne non-violente; en effet depuis 12 ans chaque vendredi , les villageois manifestent contre la construction du mur de la colonisation qui a confisqué une grande partie de leurs terres.
Les deux invités ( Basem est le Papa de Adam , l’un des enfants qui figurent dans le montage) répondront aux questions du public et expliqueront concrètement leur vie quotidienne face à la situation israélo- palestinienne.

Vu et Entendu à la cantine bio d’Albertville

Jeudi 16 février

Un cadre fort agréable…

Une vingtaine de personnes étaient présentes pour voir et entendre le témoignage concernant la vie quotidienne des enfants palestiniens confrontés  aux violences de l’occupation israélienne.

Des gens informés, des visages nouveaux, beaucoup de remarques, de découvertes, de questions, de l’émotion aussi!

C’est autour d’une table bien garnie que la soirée s’est achevée…

Merci à chacun, merci Catherine, merci Farida et Myriam!