Archives pour la catégorie Résistance populaire

28 mars Rencontre Association ADEL par le CCFD-Terre Solidaire

Le CCFD-Terre Solidaire vous donne rendez-vous à une soirée de rencontre à Chambéry

Mardi 28 Mars : soirée à Chambéry, à 20h, à la Maison du diocèse, 2 place Cardinal G Marie Garrone.

Rencontre avec Rimaa Younis Directrice de l’Association ADEL dont l’initiative est de développer un marché de producteurs locaux pour assurer la sécurité alimentaire des palestiniens à Ramallah et dans les territoires occupés de Cisjordanie. Télécharger la Plaquette Continuer la lecture de 28 mars Rencontre Association ADEL par le CCFD-Terre Solidaire 

Compte rendu 13 mars : enfances volées

Une cinquantaine de participants se sont retrouvés à la maison des associations de Chambéry pour une soirée en lien avec l’AFPS d’Albertville, le thème de la soirée est :

ENFANCES VOLEES

1° partie : projection d’un film « Enfances volées » : séries de témoignages d’enfants, photos et films pris lors des 6 années de voyage en Palestine par l’AFPS d’Albertville.

On voit et on entend les enfants palestiniens (entre 5 et 12 ans) confrontés dans leur propre vie à des évènements violents qui concernent leurs parents, leur habitat, leur école (quand ils en ont une !) ; la violence des soldats israéliens, les peurs qu’ils ne comprennent pas, l’insécurité et l’abandon .. (la prison pour une fille de 12ans, arrêtée sur la chemin de l’école… la destruction du campement où vivait un tout petit avec ses parents, ils s’abritent sous une bâche …le lendemain on vient leur arracher !…)résultats : perte de repères et traces indélébiles dans l’esprit de ces enfants, ils mettront longtemps à retrouver une vie d’enfant !!

On apprend que 340 enfants ont déjà été prisonniers d’Israël sans autre raison que semer la peur, faire fuir les gens de leur terre. Avec ces témoignages très émouvants, on comprend que la santé mentale de ces enfants est durement touchée.

2° partie : témoignages de ce que vivent les familles palestiniennes au quotidien : pas de liberté pour se déplacer, pour cultiver les oliviers ou des parcelles de terrain, difficulté de se procurer de l’eau (l’eau est détournée vers Israël et livrée sous paiement pour les camps qui en manquent)

Projection d’un film sur la résistance pacifique : les palestiniens de Bil’in sont encouragés par Bassem à résister pacifiquement, à chaque manifestation où ils se trouvent devant l’armée à l’entrée de leur village : « nous n’avons pas de cailloux .. respectez nous ! nous n’avons que nos drapeaux … » Bassem cherche le dialogue en s’opposant aux armes qui lui font face … il finira par être tué .. laissant le village dans un grand désarroi. Les images de violence sont bouleversantes …

Après le film, un débat très riche s’instaure entre les 2 amis palestiniens et les participants à cette soirée …. Que faire ? que penser ? il en ressort que nous devons : 1 nous informer (comme ce soir) 2 voyager en Palestine pour rencontrer les palestiniens sur place, 3 continuer à boycotter les produits d’Israël cultivés sur le sol palestinien.

Merci à l’AFPS et à Bassem et Ahmed pour cette soirée très riche !!

L’été meurtrier

image (4)_1image (5)

Karf Kaddum 

Vendredi 15 juillet, Vendredi 22 juillet, Vendredi 29 juillet, Vendredi 5 août,
Chaque semaine, le témoignage d’un peuple qui, inlassablement résiste. Chaque semaine des blessés, des cas de suffocation, des hospitalisations …
Chaque semaine, la lutte continue, la détermination face à l’occupant est sans faille!
Vendredi 12 août .
Une série d’agressions. L’armée israélienne attaque, à plusieurs reprises la population du village. Ils s’en sont pris aux installations électriques , ils  ont détruit deux conduites d’eau importantes pour l’alimentation du village. Continuer la lecture de L’été meurtrier 

Chaque semaine, nous recevons des messages de nos amis Palestiniens

Kafr Kaddum-Manifestation-1
Manifestation du vendredi à Kafr Kaddum

Kafr Kaddum, le 23 juin 2017

Aujourd’hui, l’un d’entre nous a été blessé sérieusement à la main par l’armée d’occupation israélienne.
C’est Subbi Abu Dayyeh ,âgé de 17 ans qui a été atteint à la main par une balle en caoutchouc. Cette balle a touché une artère dans la main droite. Il a beaucoup saigné et nous avons dû l’emmener à l’hôpital.
Les radios ont révélé une fracture et la rupture d’un tendon!  Il a dû être opéré.
Vraiment, aujourd’hui fut un jour difficile pour notre village.
Attaque violente, tir de balles, de grenades, des suffocations…

Kafr Kaddum, le 16 juin 2017

Aujourd’hui fut un jour très difficile pour nous à Kafr Qaddum.
Rien ne peut nous empêcher de manifester contre l’occupation israélienne. Ni le Ramadan, ni la chaleur, ni la faim!
Aujourd’hui,nous avons organisé notre marche pour exiger l’ouverture de notre route encore fermée depuis 2003!
Des dizaines de soldats de l’armée d’occupation sont entrés dans le village et nous ont attaqués. Comme d’habitude, des tirs, des grenades, des cas de suffocation (même pour nos amis internationaux ). Tout le monde fut soigné sur place.

En quelques mots… Ce que nous voulons…

Nous voulons nos droits humains.
Nous voulons pouvoir circuler librement sur notre route.
Nous voulons aller librement sur nos champs d’oliviers.

S’il vous plait… aidez-nous! Merci

Kafr Kaddum, le 2 juin 2017

Aujourd’hui, malgré une journée de Ramadan difficile, nous avons organisé notre manifestation sous le slogan « Naksa ». Ce qui signifie que nous célébrions le 50ème anniversaire de l’occupation israélienne en Cisjordanie (West bank ) et à Jérusalem. Il y avait 200 personnes: des villageois , des amis israéliens et des internationaux.
La situation était calme, mais nous avons vu, devant nous, entre 30 et 40 soldats avec 4 jeeps, il y en avait  aussi au sommet de la montagne!
Les garçons ont réussi à enflammer des pneus! et les soldats ont tiré quelques grenades lacrymogènes et quelques balles en caoutchouc.
Il n’y a pas eu de blessés. Il était évident que les soldats avaient préparé une embuscade pour attirer et arrêter les jeunes. Nous avons l’expérience … Nous le savons!!!

Kafr Kaddum, le 26 mai 2017

La situation fut calme. Bien sûr il y eut des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchous, mais pas de blessés.

Kafr Kaddum, le 19 mai 2017: 9 blessés par balles en caoutchouc et 5 voitures détruites auijourd’hui par l’armée israélienne.

Nous étions tranquillement assis dans la Mosquée, pour la prière, quand nous avons entendu le bruit des bombes qui ont blessé 9 personnes dont 2 enfants. Les victimes ont été soignées immédiatement sur place!
J’ai entendu moi-même le bruit des vitres des voitures brisées par les tirs et les grenades,comme si  nous étions touchés nous-mêmes dans notre propre corps.
Vraiment ce fut le pire vendredi vécu depuis ces 3 dernières années.
Les soldats israéliens ne nous ont même pas permis de commencer notre marche. Ils nous ont surpris très violemment avant même que nous ayons fini notre prière.

Kafr Kaddum, le 14 mai 2017: Encore des cas de suffocation à Kafr Qudoum!

Des dizaines de cas de suffocation durant cette marche qui a été empêchée par la présence de l’armée israélienne d’occupation. Nous voulions célébrer l’anniversaire de la Nakba.
Des centaines de citoyens étaient avec nous, avec des slogans. Ils demandaient le droit au retour pour les réfugiés qui ont été chassés de leur maispon en 1948.
Des dizaines de soldats israéliens ont commencé à lancer des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes, ce qui a provoqué des suffocations? Les blessés ont été soignés sur place.
Samedi, ce fut la même chose mais les soldats israéliens ont été encore plus violents.

Beit Ummar, le 6 mai 2017

Aujourd’hui, c’est le 20ème jour de grève de la faim pour nos prisonniers. En Palestine, il y a plus de 8OOO prisonniers politiques. Parmi eux 12 sont originaires de Beit Ummar , deux placés dans des cellules d’isolement. Dès le premier jour de grève, nous avons installé une tente dans le centre du village, à côté de la grande mosquée .

De plus, nous avons organisé deux manifestations: des centaines de personnes y ont participé.
Je peux dire que c’est la plus grande action organisée depuis ces 5 dernières années. Un grand nombre de soldats israéliens ont attaqué notre village, ils ont investi nos toits.


Il y a beaucoup d’affrontements. Hier, une confrontation a eu lieu entre 23h et 23h30 … 5 personnes ont été blessées par balles réelles !Durant ces 2 semaines,beaucoup ont souffert des gaz lacrymogènes.
MAJDE

Kafr Kaddum, le 5 mai 2017

Trois blessés et 6 cas de suffocation aujourd’hui à Karf Qudum
Aujourd’hui, à Kafr Qudum, l’armée israélienne a voulu interrompre notre marche hebdomadaire.
Un journaliste d’une agence chinoise, Nidal Shtayed,a été atteint par une grenade  dans le dos.
Subhi Obaid, 16 ans a lui été touché à la tête.
Une troisième personne a reçu une balle en caoutchouc dans la jambe, de plus 6 personnes ont suffoqué sous les gaz!
Cette marche était organisée pour soutenir nos prisonniers politiques enfermés dans les geôles israéliennes.
Ils luttent avec leur corps affaibli par la grève de la faim, ils demandent « respect et dignité ».
Les blessés ont été transportés à l’hôpital. Leur état est satisfaisant actuellement.

Kafr Kaddum, le 27, 28, 29 avril 2017

16 jours de grève de la faim
Les prisonniers Palestiniens symbolisent la mort et la dignité.

Karf Qudum  a organisé cette marche hebdomadaire pour soutenir les Prisonniers, mais cette fois-ci nous avons organisé 3 jours de lutte: Jeudi, vendredi et Samedi! Durant ces trois jours il est évident que les soldats de l’occupation israélienne voulaient « casser » ces actions de soutien. Des dizaines de soldats ont attaqué notre cortège avant même que notre marche commence. Ils ont tiré des balles réelles, des balles en caoutchouc, provoquant 8 blessés qui ont pu être soignés sur place.
Cette fois encore, les prisonniers demandent de vivre dignement dans la prison!
Leur demande est conforme au droit international pour les prisonniers de guerre

J’ai été prisonnier.

J’ai connu, j’ai vu comment on vit en prison. J’ai vu de mes propres yeux! Comment la nuit, en pleine nuit, ils nous réveillaient en criant, en donnant des coups de pieds dans les portes, comment en hiver ils nous sortaient de nos cellules, couchés sur le sol, dans le froid, sous la pluie…
Je n’oublierai jamais…Mes enfants venaient me voir…Je ne pouvais les toucher…Je les voyais de l’autre côté de le vitre… Aucun contact possible…
Je n’oublierai jamais comment ils nous transportaient vers une autre prison …Comme du bétail…Un court trajet qui aurait pu durer 2 heures et qui durait 16 heures!!!
Un voyage infernal…
S’il vous plait! Soutenez nos prisonniers dans cette lutte !
Merci

Kafr Kaddum, le 14 avril 2017

Trois enfants ont été blessés.

Comme chaque vendredi, après la prière, environ 300 manifestants ont participé à cette marche.
Nous avons réussi à avancer de quelques mètres , arrivés face aux soldats, ils ont commencé à tirer sur nous avec de balles en caoutchouc et des grenades !Trois enfants ont été blessés, ils ont été soignés et vont bien maintenant.
Samedi, ce fut pire ! La police a attaqué les manifestants jusque dans les maisons du village (gaz, balles).Un manifestant a été atteint à la tête et conduit à l’hôpital .Il va bien maintenant !
Ce que je veux vous expliquer , vous faire comprendre, c’est que l’armée israélienne entre dans le village, nous poursuit et tire des grenades.Ils sont dans leur jeep ,visent nos maisons.
La vidéo ci-dessous vous montre notre manifestation de Samedi.

Kafr Kaddum, le 1er avril 2017

Quatre personnes blessées par balles en caoutchouc et un bulldozer israélien écrase la principale conduite d’eau du village.

Nous célébrions « la journée de la Terre » et nous avions organisé notre manifestation avec la participation de 300 activistes israéliens et internationaux.
Tout de suite, au bout de 10 mn à peine , deux jeeps sont arrivées et quelques policiers israéliens ont commencé à tirer des balles en caoutchouc, nous poursuivant jusqu’à nos maisons. Puis, ils ont intensifié les tirs par des balles réelles ce qui a provoqué des blessures pour quatre manifestants ( l’un d’entre eux est un journaliste de la TV Palestinienne.)

Un bulldozer de l’armée israélienne a écrasé la conduite d’eau principale qui alimente notre village ce qui signifie que nous les villageois avons été privés d’eau pendant 6 heures.
Quelques jeunes ont lancé des pierres , de loin, sans causer aucun problème aux soldats

 

Kafr Kaddum, le 18 mars 2017

Deux activistes israéliens manifestant avec nous pour la paix ont été blessés et nous avons aussi eu beaucoup de cas de suffocations au cours de notre marche à Kafr Kaddum.

Chers vous tous,
Comme d’habitude après la prière, nous nous sommes rassemblés pour commencer notre manifestation.
Dès que nous fûmes groupés et avant même d’avoir commencé à marcher et à parler, les soldats israéliens, perchés sur les toits de nos maisons ont commencé à lancer des grenades et des balles en caoutchouc blessant deux amis israéliens, l’un à la main, l’autre au visage; par chance la balle n’a atteint que les lunettes.
Il n’y avait rien! tout était calme avant qu’ils ne commencent à tirer. Nous parlions d’un de nos amis palestinien du village de Zawata près de Naplouse, il est toujours venu à nos manisfestations, il est atteint d’un cancer ce qui ne l’empêche pas de continuer à manifester!

Quelque chose d’étrange….Beaucoup de soldats ont pris des photos et des vidéos aidés par un petit avion (un drone )…C’est sûr….cela laisse présager des arrestations de jeunes!!!

Kafr Kaddum, 3 mars 2017

Aujourd’hui, Ahmad Shawer, un journaliste palestinien a été atteint à la tête par une balle en caoutchouc.

Par ces quelques mots, je vous explique ce qui s’est passé aujourd’hui lors de notre manifestation.
Comme d’habitude, à 12h30, nous avons commencé notre marche vers l’est du village, vers notre route, la route que  les israéliens ont bloquée!
Au bout de 30 m de marche, l’armée, avec des jeeps, est venue vers nous et a commencé à tirer à balles réelles, à balles en caoutchouc dans l’air, vers nous, dans tous les sens!
Ahmad, le journaliste était présent. Visiblement,  il était le journaliste officiel de la Télévision Palestinienne. Sa tenue, la caméra et le micro… autant de symboles qui attestaient de sa profession!
Avant de tirer sur lui, les soldats l’ont arrêté, ont pris son mobile et ont effacé les images qui témoignaient de l’agression.
Ils l’ont donc atteint à la tête! Nous l’avons transporté à l’hôpital où il devra rester cette nuit pour des soins.

Vraiment aujourd’hui c’était la guerre! Des dizaines de soldats masqués nous ont poursuivis dans le village, vers nos maisons.
Le vacarme des tirs a retenti de 13 h à 15H.  Les enfants étaient tellement terrifiés qu’ils criaient et pleuraient dans les maisons. C’était terrible!


 

 

 

Kafr Kaddum, 24 février 2017

Comme d’habitude, ce vendredi après la prière, nous avons organisé notre manifestation pacifique. Nous étions 200 du village et un ami activiste israélien à nous diriger vers l’est du village, là ou notre route est fermée.
Au loin, nous avons aperçu des petites jeeps, deux gros véhicules et un énorme bulldozer. La présence de ces engins signifiait qu’une cinquantaine de soldats et policiers étaient là!
La première heure fut délicieuse…il faisait doux, les prés étaient verts, des fleurs sauvage…une ambiance bizarre….

Ce bien-être ne dura pas longtemps!, bientôt tout bascula!
L’air fut rapidement pollué par des gaz lacrymogènes et partout retentissait le bruit des explosions de bombes et de tirs.Tout autour de nous fut couvert d’un épais rideau sombre. Mohammad Hilmir Shtaiwi, 11 ans fut blessé au cou, Abd Allah Saleem Shtaiwi,un volontaire de Betselem (une organisation israélienne) a été touché à la jambe. Partout, autour de nous des cas de suffocation…
Vers 14h30, notre manifestation s’est terminée, nous devions nous rendre à deux réunions de mariage. Nous sommes donc rentrés chez nous pour prendre un rapide repas avant de nous rendre à ces cérémonies…Ce petit repas fut interrompu quand nous nous sommes rendu compte que là-haut ,sur les toits, soldats et policiers tiraient partout, n’importe où!!!
En Palestine nous ne pouvons avoir aucun moment de bonheur tranquille!

Kafr Kaddum, 10 février 2017

Notre manifestation a commencé à 12h 30.
Lors de notre marche , 2 photographes  (Aman Nobani et Nidal Shtayed) et un ami international ont été blessés par des balles en caoutchouc, des dizaines de résistants ont souffert des gaz asphyxiants.
L’armée israélienne a attaqué les manifestants , lancé des grenades près des maisons espérant attraper des jeunes ! ils ont échoué!
Cette marche était organisée pour protester contre la politique israélienne qui accorde aux colons des terres appartenant à nous les Palestiniens. Sur ces terres, ils construisent toujours plus de colonies!
Vous, la Communauté internationale, intervenez pour que Israël cesse cette politique afin de mettre en application la décision récente du Conseil de Sécurité de l’ONU!

Kafr Kaddum,  17 et 20 janvier 2017

Une fois n’est pas coutume…
« Nous souffrons mais nous savons garder le sourire »
Deux semaines de calme dans le village! pas de blessés, pas d’arrestations… seulement quelques inquiétudes concernant le président des USA!

 

Kafr Kaddum,  Lundi 9 janvier 2017

C’est arrivé cette nuit! Les soldats de l’armée israélienne ont blessé une femme de 80 ans!
Au milieu de la nuit, des dizaines de soldats ont attaqué notre village et très brutalement sont entrés dans 5 maisons. Ils ont blessé SHAFIQA JOMAA , âgée de 80 ans . Cette femme a dû être conduite à l’hôpital en ambulance.
L’armée israélienne menace le peuple, elle veut nous décourager d’organiser des manifestations . De toute façon, ils  nous arrêtent et nous tirent dessus!

Kafr Kaddum,  Samedi 7 janvier 2017

Aujourd’hui, les soldats ont tiré sur les manifestants pacifiques avec des balles en caoutchouc. Un énorme bulldozer a écrasé des conduites d’eau qui alimentaient le village.
Nous avons organisé une manifestation pacifique en commémoration des martyrs Palestiniens. Immédiatement, deux jeeps et un bulldozer ont attaqué les manifestants, avec des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Le bulldozer a écrasé la conduite principale qui alimente le village en eau. Il nous a fallu plus de 24 heures pour réparer et remettre en état. Le village est à nouveau alimenté en eau.

Kafr Kaddum,  début janvier 2017

Chaque vendredi Murad écrit. Chaque  semaine, hélas, il témoigne des violences des soldats israéliens face à un cortège de manifestants pacifiques qui réclament avec drapeaux et slogans la liberté de circuler dans leur village!

Une bonne nouvelle année?

Ce matin, jeudi 5 janvier, un message « SAUVEZ NOS ENFANTS « un Cri! »

Tarek 13 ans, Malik son frère et un de leurs amis Qosai, 15 ans, ont été victimes de la violence des soldats israéliens!
Des dizaines de soldats sont entrés de force dans leur maison, ils ont isolé les parents dans une autre pièce et ils ont questionné ces enfants, en les menaçant « nous allons vous tuer, nous allons vous arrêter ».  Les maisons ont été assaillies par des bombes assourdissantes…

Karf Kaddum  Vendredi 23 décembre

Masked members of the Israeli security forces briefly detain a Palestinian boy during clashes following a demonstration against the expropriation of Palestinian land by Israel in the village of Kfar Qaddum, near Nablus, in the occupied West Bank on December 23, 2016. / AFP / JAAFAR ASHTIYEH

Il m’est très difficile de parler à propos de deux « incidents » concernant mes deux fils.
Il y a 9 mois, Khaled – 12 ans, fut atteint par balle, les caméras en témoignent …et aujourd’hui, c’est mon fils Moomen – 7ans – qui a dû faire face à un destin douloureux.
Aujourd’hui, 23 décembre 2016, nous avons comme d’habitude commencé notre marche de protestation contre la route fermée. Soudain 12 soldats d’une unité spéciale, à l’allure terrifiante , ont attaqué un petit enfant.
A côté de mon fils il y a eu également 3 blessés par balles en caoutchouc!
Moomen m’a dit « j’ai eu très peur, je ne savais pas quoi faire, quand les soldats m’ont pris j’ai commencé à crier ,alors l’un d’eux m’a saisi par le col et m’a demandé que je lui parle de mon père ».
Au bout d’une heure, il a été relâché … mais encore maintenant il est très agité et traumatisé…
Il dit que cet évènement n’a pas duré longtemps mais que tout a changé pour lui !

Karf Kaddum  Vendredi 18 novembre

Beaucoup de cas de suffocation à cause des gaz.
Vendredi 18 novembre,comme chaque semaine, nous avons commencé notre marche après la prière.
Nous sommes allés vers la route fermée par l’occupation israélienne.Nous avions avec nous beaucoup d’amis de l’EAPPI (programme oeucuménique d’accompagnement en Palestine et Israël), IWPS (service international des femmes pour la paix) et aussi des « activistes israéliens ».
Notre manifestation a été arrêtée par les soldats israéliens, ils voulaient empêcher  l’appel à la prière dans les mosquées de Jérusalem et dans les villages palestiniens occupés par Israël.
Les soldats ont bien su utiliser la direction du vent!!et ils ont lancé des grenades asphyxiantes provoquant de nombreux cas de suffocation.
Ce fut la même chose samedi.

Karf Kaddum  Vendredi 11 Novembre

Des nouvelles de Murad qui s’excuse de ce long silence, mais la situation à Karf  Kaddum était calme ces dernières semaines!

Ce vendredi un enfant de 13 ans (Majdi Majed ) a été blessé par une grenade et des dizaines de manifestants ont suffoqué à cause des gaz . Ils ont été soignés par  » le Croissant Rouge  Palestinien « .
Cette manifestation pacifique célébrait le 12ème  anniversaire de la mort de Abu Ammar (Yasser Arafat).

Le vendredi précédent, le 4 novembre, notre manifestation s’est terminée vers 13h , nous sommes alors rentrés chez nous pour le repas et c’est alors qu’une voiture  a projeté un liquide très nauséabond, dans notre maison, à l’intérieur et partout dans les rues voisines!

Beit Ummar 20 octobre 2016

khaled-bahar-octobre-2016Le cinquième en moins d’un an.
Khaled Bahar Ahmad Bahar est âgé de seulement 16 ans et habite Beit Ummar ; Il est très bien élevé, très respectueux, très pacifique, très aimé de ceux qui le connaissent, la fierté de son père.
Il n’a rien fait si ce n’est d’être monté au village en venant de l’entrée principale du village ; c’est tout. Il ne constituait absolument aucune menace pour les occupants sionistes et fascistes ; il n’avait rien dans les mains et n’avait aucune intention de faire quoi que ce soit. Cependant il a été exécuté à bout portant, touché à la poitrine et il est décédé. Khaled est la cinquième victime assassinée cette année dans notre village. Quatre d’entre eux avaient moins de vingt ans et le cinquième, âgé de 53 ans, a été exécuté dans sa maison, devant sa maison, parce qu’il essayait d’empêcher les soldats d’arrêter son fils ; c’est tout. Ils tuent pour le plaisir de tuer , manifestement ils aiment ça.
Younes Arar, 20 octobre 2016

Karf Kaddum Vendredi 2 septembre

Des  grenades lacrymogènes lancées contre les manifestants et  même des journalistes!
Depuis quatre mois, l’armée d’occupation israélienne utilise une nouvelle sorte de grenades qui ont la propriété de double explosion!
La première se produit lors du tir et la seconde dans l’air ce qui augmente sa puissance et son champ d’action.
Les soldats ne l’utilisent pas en l’air mais tirent directement sur les manifestants. Seul Dieu nous protège.
Vendredi dernier,ils ont procédé de la même manière,mais cette fois la grenade a touché le casque de NIDAL SHTAYE un photographe de l’agence chinoise, heureusement la grenade a touché son casque, le choc a cassé ce casque et provoqué une blessure à la tête.
Pouvez-vous imaginer la puissance de cette grenade ?
Pouvez-vous imaginer si la grenade avait atteint une tête non protégée d’un casque?

خوذة
Vous, les internationaux, soyez attentifs et vigilants .Il faut que vous interveniez pour que les Israéliens cessent d’utiliser de telles armes contre des manifestants pacifiques.

 

 

Karf Kaddum 8 juillet 2016

Un blessé par balles réelles et des dizaines de suffocations…
Les soldats israéliens ont touché  à la cuisse un de nos amis internationaux  avec des balles réelles, ,provoquant ainsi de nombreuses suffocations!
Chaque semaine, nous demandons la réouverture de notre route qui va vers Napluse, elle est fermée depuis 13 ans…
Revenons aux détails…
Notre marche a commencé après la prière, mais les forces d’occupation ne nous ont pas laissé la possibilité d’avancer plus de 100m …comme d’habitude! Ils ont commencé à tirer des grenades, directement sur les manifestants. Notre ami se trouvait seul, debout près du soldat qui n’a pas hésité à lui tirer une balle dans la cuisse!
Nous l’avons emmené à l’hôpital de Rafidal pour le faire soigner.
Personne n’est épargné par les tirs israéliens!

Karf Kaddum  1 juillet 2016

Aujourd’hui, c’était la première manifestation de la sixième année de lutte contre l’occupation israélienne!
2 blessés par des balles réelles:
– Ahmad Emad  15 ans  a été atteint à l’estomac et a été conduit d’urgence à l’hôpital de Rafida où la balle a été extraite.
– Mohammad Nidal, 19 ans a été atteint à la jambe. Il fut lui aussi conduit à l’hôpital pour être soigné!
Durant cette manifestation, l’armée israélienne a lancé des nombreuses grenades provoquant des suffocations.

5 ans que nous luttons

300 manifestations
84 blessés par balles réelles
120 personnes ont été arrêtées (un emprisonnement de 4 à 24 mois ) un total de250 000 sheckels  d’ amendes  payées à la cour israélienne!
Une personne a perdu un oeil touché par balle en caoutchouic
Une personne connait de graves problèmes d’élocution après avoir été touchée à la tête
Un martyr , tué par les gaz
Plus de 250 blessés par balles réelles ou en caoutchouc
Des centaines de femmes et d’enfants ont souffert de suffocation!
Et pourtant!  malgré tout cela …

NOUS N’ABANDONNERONS JAMAIS LA LUTTE!

Karf Kaddum  17 et 18/6/2016

Durant les manifestations de Vendredi et Samedi contre l’occupation israélienne, nous avons  souffert de quelques cas de suffocation provoquée par les gaz lacrymogènes.
Vendredi, des dizaines de soldats de différentes unités nous ont attaqués et ont provoqué des dégâts: ils ont percé la citerne- réserve d’eau de Nasir Rashdi. En effet, l’armée a lancé des grenades vers les habitations, des tireurs ont même pénétré les maisons. Pas de blessés.
Samedi , il y eut des affrontements, mais ce fut plus calme.

Kafr Kaddum 3/6/2016  –  4/6 /2016

2 frères ont été blessés par des balles réelles.

Asaf Hikmat , 19 ans a été atteint à la poitrine et emmené d’urgence à l’hôpital. Là, ils ont extrait les balles de sa poitrine et son état s’améliore.
Son frère Omnan, 20 ans, a lui aussi été touché à la poitrine, son état n’est pas inquiétant.
Quelques précisions…
La manifestation a commencé à 13 h pour protester contre la NAKSA (fuite après la guerre des 6 jours). Dès le début, l’armée israélienne a tiré des gaz lacrymogènes dans toutes les directions et a jeté de l’eau putride à l’intérieur des maisons…une odeur nauséabonde!  vivre ensuite dans ces maisons est très difficile.
A 16 h , à la fin de la manifestation, les soldats ont tiré sur les 2 frères.
Le samedi fut un jour très difficile. Des dizaines de soldats ont attaqué les manifestants en utilisant des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogènes.
Le ciel de notre village s’est assombri par la fumée.Les soldats ont tiré: balles en caoutchouc et balles réelles! Nail Abd  a reçu une balle réelle à 16h!
Le nombre de blessés est maintenant de 81!
Mes amis, ce nombre augmente chaque semaine!
Agissez, faites de votre mieux pour forcer l’armée israélienne à stopper ces crimes contre notre village qui proteste pacifiquement. Merci.

Kafr Kaddum 13/5/2016

Deux blessés par balle lors de la manifestation hebdomadaire de Kafr Kaddum.
Ce vendredi, les forces armées israéliennes ont fait preuve d’une rare violence.
Nous manifestions pour commémorer la NAKBA de 1968 .
Aws Amer, 26 ans a été atteint au visage par une balle en caoutchouc, ce qui a provoqué une fracture à la tête, selon l’hôpital de Rafidia.
Sohaib, 18ans, a été touché  par une balle réelle à la jambe et a été conduit lui aussi à l’hôpital de Rafidia.
Le ciel de notre village a été envahi par les gaz des dizaines de grenades, des nouvelles armes qui peuvent être projetées à plus d’un kilomètre. Ces gaz ont pénétré les maisons en provoquant la suffocation des femmes et d’enfants.

Kafr Kaddum 06/5/2016

3 blessés et des dizaines de militants touchés par des gaz au cours de ce combat disproportionné.
Ahmad Shawer,  journaliste  de la Télévision Palestinienne a été atteint par deux balles réelles à la main et à la jambe.
Mothatha Aldeih, un autre journaliste a été touché par une balle en caoutchouc, à la jambe  et Akof Jomaa, 55ans a été blessé à l’épaule; il souffre d’une simple fracture et a dû être conduit à l’hôpital en ambulance.
Des dizaines de soldats  israéliens ont attaqué notre village avant le début de la manifestation, lançant des bombes lacrymogènes, mais à 13 heures, avant le début de la manifestation , les soldats ont continué à lancer des grenades  nouvelles avec du plastique , plus offensives que les autres, lancées de plus loin, elles explosent en plusieurs parties. Ils ont lancé aussi des balles en caoutchouc sur les manifestants ce qui a provoqué des blessures.
Il est évident que l’armée vise les journalistes et leur matériel.
Sur la vidéo , vous pourrez voir comment l’armée d’occupation nous traite.

Kafr Kaddum 29/4/2016

3 jeunes ont été blessés à Kafr  Kaduum aujourd’hui par des balles en caoutchouc.
De rudes affrontements entre Palestiniens et des dizaines de soldats de l’armée d’occupation israélienne ont eu lieu au cours de  la manifestation , ce qui a provoqué la blessure de 3 manifestants: deux par balles et un a eu la main brûlée par une grenade.
La manifestation  a commencé à 13 heures, comme d’habitude vers la route fermée. Au début, il n’y avait pas de soldats, mais au bout d’une demi-heure, l’armée et la police sont arrivés avec des bulldozers qui pourchassaient les jeunes en renversant les blocs de pierre    sur la route afin de permettre le passage des engins.
Alors ce fut un combat disproportionné entre nous et l’armée qui lançait des balles en caoutchouc et des grenades dans toutes les directions ce qui a provoqué 43 cas de suffocation par les gaz.
La manifestation s’est terminée à 15 heures .

Une précision de Mourad reçue le 3 avril
« Questionné par la chaîne Al Jezeera à propos de cet évènement , un soldat de l’armée d’occupation israélienne a affirmé qu’il avait dû tirer sur un dangereux agitateur au cours d’un violent affrontement dans le village. Le dangereux agitateur évoqué dans ce témoignage est mon fils Khaled âgé de 11 ans! »

Kafr Kaddum 11/03/2016 (Suite)
Une précision de Mourad reçue le 3 avril.
« Questionné par la chaîne Al Jezeera à propos de cet évènement , un soldat de l’armée d’occupation israélienne a affirmé qu’il avait dû tirer sur un dangereux agitateur au cours d’un violent affrontement dans le village. Le dangereux agitateur évoqué dans ce témoignage est mon fils Khaled âgé de 11 ans! »

Kafr Kaddum 11/03/2016

Bonjour  tout le monde,
Vraiment , je suis désolé, je ne vous ai pas donné de nouvelles des dernières manifestations parce que  l’armée israélienne a tiré sur mon fils Khaled 11ans avec des balles réelles, ce qui a provoqué une fracture à la jambe. Il est resté 7 jours à l’hôpital, en chirurgie pour fixer l’os avec des plaques.
Nous avons commencé la manifestation, ce vendredi 4 mars,  comme d’habitude et nous avons marché environ 200 mètres sans voir aucun soldat .Les enfants se sentaient en sécurité et marchaient devant nous. Soudain, nous avons entendu un bruit de balles qui a atteint l’un d’entre -eux. C’était mon fils!
Alors ils ont continué, ils ont lancé des bombes assourdissantes vers Khaled et ont essayé de l’arrêter en empêchant quiconque de venir le secourir.
Cependant ,un de mes amis a essayé de l’aider ,malgré les tirs nourris .Un soldat l’a touché  mais il a continué à porter mon fils aidé par deux autres amis.
Nous avons transporté Khaled dans l’ambulance  vers l’hôpital de Rafida à Naplouse. Là , des radios ont révélé une fracture ouverte à la jambe ce qui nécessitait des actes chirurgicaux et une hospitalisation de 7 jours.

S’il vous plait, remarquez bien ceci!

  1. Il n’y avait aucun affrontement quand Khaled fut touché.
  2.  Quel danger représentait-il pour les soldats?
  3. Pourquoi ont-ils lancé des bombes assourdissantes  vers Khaled?
  4. Pourquoi ont-ils tiré sur l’homme qui secourait l’enfant?

Khaled est le premier de sa classe (5ème grade ) et maintenant il se trouve confronté à un avenir incertain. Il sera handicapé pendant 6 semaines et devra attendre de redevenir valide pour retourner à l’école.

S’il vous plait!  Regardez cette vidéo!

Kafr Kaddum 12/02/2016
image.adapt.480.high.israel_palestine_100515.1444150880080L’armée d’occupation Israélienne a arrêté et retenu deux photographes pendant quelques heures.
Aujourd’hui, lors de la manifestation,  les forces armées d’occupation ont arrêté Ayman Nobani photographe dans une agence Palestinienne (WAFA) et Mohammad Torabi,  photographe à 24 FM pour quelques heures avant le début de la manifestation.
Comme d’habitude, après la prière,nous avons commencé le cortège, mais seulement sur quelques mètres car de nombreux soldats en jeep projetaient « skunk » et nous attaquaient avec des bombes assourdissantes et ce liquide à odeur putride.
Il est vrai, qu’aujourd’hui, ce fut calme, mais c’était très dangereux car des tireurs étaient dissimulés dans les arbres et nous ne pouvions pas avancer.
skunk: Créé par la firme de recherche et de développement israélienne ODORTEC, skunk  a la viscosité de l’eau et peut-être pulvérisé sur une grande surface à l’aide d’un canon à eau standart. C’est un outil de contrôle de la foule létale. Quand ce liquide atteint une personne ou un objet, l’odeur putride peut rester pendant des jours et peut provoquer des nausées et des vomissements.

Bil’in 05/02/2016
5Bil’in soutient Mohammed al Qeeq.

 

 

 

Bil’in 29/01/2016
3Aujourd’hui , notre manifestation hebdomadaire était organisée en solidarité avec Mohammed al Qeeq, qui depuis son arrestation, depuis plus de 65 jours, fait la grève de la faim.
Voilà comment les Israéliens nous traitent quand nous voulons protester contre leur occupation.
Israël, arrêtez l’occupation et libérez Mohammed al QeeQ!

 

Kafr Kaddum 22/01/2016

Kafr Kad1Mais quelle faute a commise  AYAT ZAHI ALI  âgée de 9 ans pour être atteinte d’une balle réelle à la main aujourd’hui à Kafr Kaduum?
Ayat Zahi Ali fillette de 9 ans était dans la maison de son père quand elle fut atteinte d’une balle à la main.  Ayat était en train d’observer les soldats qui menaçaient son village et attaquaient les jeunes qui participaient à la manifestation hebdomadaire , mais elle ne savait pas qu’elle allait  être touchée par le tir d’un soldat israélien caché dans les oliviers.
La manifestation a commencé comme d’habitude après la prière  mais nous n’avons pas emprunté le même itinéraire, celui que nous utilisons depuis quatre ans,  car ils nous tendent des embuscades donc nous nous sommes dirigés vers les montagnes.
Au bout d’une heure, les soldats ont commencé à tirer  des balles réelles partout…si bien que Hamza Khaldoun (21 ans) fut touché au pied et Abd Allah Anwar (40 ans) à la jambe.
Kafr Kaddum 15/01/2016

الوحدة الجديدةDurant un an et demi de manifestations à Kafr Kaddum, il y a eu 70 blessés par balles réelles.

Depuis juillet 2014,  70 personnes ont été touchées par des balles réelles durant la manifestation hebdomadaire :
* 61  à la jambe, ce qui a provoqué des blessures aux nerfs et aux veines.
* 2  dans le dos.
* 3  à la poitrine, au cou et au ventre.
* 4  aux mains

Ces chiffres montrent  clairement que l’armée israélienne agit avec agressivité et violence face aux manifestants pacifiques de notre village.
La dernière victime fut touchée, hier le 15 janvier au tout début de la manifestation alors qu’il n’y avait aucun affrontement entre les soldats et les jeunes.
Avant, ils commençaient par lancer des grenades lacrymogènes ou tiraient des balles en caoutchouc , maintenant  les nombreux tireurs , dissimulés dans les oliviers  lancent directement des quantités de balles réelles.
Nous ne savons pas où ils sont et d’où ils tirent.

Intervenez rapidement , individuellement ou par votre association …vite, nous avons besoin de votre aide!

Bil’in 25/12/2015

Pere Noel

 

 

 

 

Kafr Kaddum 25/12/2015

Un enfant a été touché à la cuisse par une balle réelle.
Yazan Abd Allah Shtaiwi, âgé de 15 ans a été  blessé à la cuisse par une balle réelle  tirée par un soldat israélien caché  en embuscade dans les oliviers, avant le début de la manifestation.
Cette manifestation, organisée par le FATAH, a commencé à 12h30, avec la participation de centaines d’amis  de  ISM  (International Solidarity Movment) et des militants Israéliens.
Des affrontements violents ont commencé entre les jeunes et l’armée israélienne qui tirait des balles en caoutchouc et des balles réelles.
Il faut que vous compreniez que l’armée israélienne utilise des moyens de lutte excessifs contre nous  et les conséquences en sont dramatiques.
En effet, depuis quatre mois ,ils utilisent des balles réelles ce qui augmente le nombre de jeunes victimes.  En une année, 68 jeunes ont été blessés!

S’il vous plait, soyez attentifs à cette évolution!

Bil’in 18/12/2015

7_18-12-2015

 

 

 

 

Kafr Kaddum 17/12/2015- Un message important de Murad.

Chers amis,

Vraiment,  je suis désolé de ne pas vous avoir fait parvenir les comptes-rendus de nos manifestations des vendredi 11-12 et samedi 12-12. J’ai été blessé par une balle réelle,  à la cuisse, avec deux  autres compagnons. Ceci a eu lieu le vendredi 11 décembre, 20 minutes après le début de la manifestation.

Ce qui est important, c’est que je veux attirer votre attention sur le fait qu’il n’y avait alors aucun affrontement quand ils ont tiré. Nous étions réunis, cherchant où pouvaient bien  se dissimuler les soldats! Parce que nous ne les voyions pas… C’est alors que nous avons été atteints. En effet, soudain trois soldats sont arrivés en jeep, ils ont demandé aux journalistes de « dégager » et très vite, j’ai été blessé à la cuisse ainsi qu’un de mes amis puis un troisième homme; tout cela par balles réelles.

Samedi, ils ont encore utilisé des balles réelles et ont atteint encore un homme, à la cuisse également.

Il est nécessaire pour nous que vous sachiez notre situation difficile à Karf Kaddum. Nous vous demandons de  diffuser ces informations partout , autour de vous, individuellement ou par l’intermédiaire de votre association, aidez-nous, aidez notre village qui manifeste pacifiquement contre cette violence de l’armée israélienne.

Bil’in 11/12/2015 – La lutte continue…

8-13122015

 

 

 

 

Bil’in 4/12/2015 – La résistance est en marche jusqu’à la victoire pour Jérusalem et la Mosquée Al AQSA.
3_4-12-15Trois manifestants ont été blessés et des douzaines de participants intoxiqués par des gaz. Aujourd’hui, trois villageois ont été blessés au cours de la manifestation  par des balles en caoutchouc:
*Hamza Ghazi al Khatib a été atteint à la tête .
*Wael Abdul Fattah Bornat à la main.
*Ahmed Abdul Momin à la jambe.
De plus, beaucoup de participants ont souffert après avoir inhalé des gaz provenant des grenades lacrymogènes.

Bil’in 27/11/2015

7_27-11-15

 

 

 

 

Kafr Kaddum 27/11/2015 – Deux blessés par balles réelles aujourd’hui.
Qaysar Jehad  (13 ans) et Hamza Motee (22ans ) ont été blessés à la jambe aujourd’hui,  durant la manifestation contre  l’occupation israélienne. La manifestation a commencé après la prière et le cortège s’est dirigé vers l’est du village, mais, tout d’abord, nous n’avons pas vu  l’armée israélienne. En vérité,  des soldats étaient cachés en embuscade, ils étaient arrivés sur place par une jeep. Cette jeep est venue vers nous puis est repartie pour attirer  les manifestants à la suivre vers l’embuscade . Alors, soudain, un groupe de soldats appartenant à des « forces spéciales » est apparu et a tiré sur eux en blessant deux personnes. Après cela,  les soldats nous ont poursuivis  avec les jeeps et des bulldozers en lançant des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc jusqu’à la fin de la manifestation à 15 heures .

Kafr Quaddum 20/11/2015 – Des douzaines de cas d’asphyxie durant la marche de protestation contre l’occupation israélienne.
الوحدة الجديدةNotre marche a commencé à 12 heures après la prière,avec des Palestiniens accompagnés d’ Internationaux et d’amis Israéliens.
Nous nous sommes dirigés vers l’est pour essayer d’atteindre la barrière qui ferme la route mais des dizaines de soldats de différentes unités nous ont attaqués en lançant avec leurs fusils, des grenades lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des bombes assourdissantes.
C’est la première fois que nous voyons ces soldats avec une nouvelle tenue. Tous portaient un masque et nous avons remarqué que les tireurs essayaient d’atteindre quiconque apparaissait.
Le vent venait de l’est, il était donc contre nous, si bien que nous étions encore plus exposés aux souffrances dues aux gaz.
La manifestation s’est terminée à 14h30.
Pas de blessés par balles (réelles ou en caoutchouc).

Kafr Quaddum 13/11/2015 – La manifestation a commencé à 12 heures, après la prière, avec des Palestiniens, des Internationaux et des amis Israéliens.
Nous avons essayé de manifester mais nous n’avons pas pu marcher plus de 50m parce que des « snipers » s’étaient installés dans une maison au bord de la route pour atteindre les jeunes.
A la fin de la manifestation, une jeep est arrivée, les soldats de l’occupation israélienne ont lancé des douzaines de bombes lacrymogènes, dans toutes les directions.
Pas de blessés par balles réelles ou balles en caoutchouc.

Kafr Quaddum 6/11/2015 – Sari Braham , 18 ans , a été atteint par une balle réelle, dans la cuisse pendant l’intervention de l’armée israélienne d’occupation durant la manifestation d’aujourd’hui Vendredi.
Comme d’habitude, l’armée est arrivée à 11heures, avant le début de la manifestation et a placé des « snipers »   dans les jardins des habitations. La manifestation a commencé à 12 heures après la prière et beaucoup de gens y ont participé : des villageois, des amis internationaux et des « activistes »  israéliens.
Nous n’avons pas pu avancer de plus de 50 m à cause de la présence des « snipers ». Dès le début, 15 soldats , des bulldozers et une voiture projetant un liquide pestilentiel nous ont attaqués. Les soldats ont lancé des gaz lacrymogènes et ont aspergé les maisons de ce liquide infecte.
Sari a été blessé par un « sniper »  caché dans un arbre. On l’a transporté à l’hôpital de Rafidia où on l’a soigné en extrayant la balle de sa cuisse.

Kafr Quaddum 30/10/2015 – Aujourd’hui une manifestation calme à Kafr Qudoum. Aujourd’hui, il n’y a pas eu de blessés, l’armée d’occupation Israélienne a tiré quelques balles réelles , nous nous sommes rendu compte qu’ils tiraient vers le haut de notre corps car nous avons vu une balle plantée dans le tronc d’un arbre à une hauteur de 1,50 m . Des heurts limités entre les jeunes et l’armée israélienne avant que les soldats partent vers 15h30.

13Kafr Quaddum 23/10/2015 – Vendredi 23 Octobre 2015, lors de la manifestation hebdomadaire à Kafr Qudoum, nous avons subi des dizaines d’intoxications dues aux grenades lancées par les soldats de l’armée d’occupation. Quelques soldats ont attaqué notre cortège avec des tirs de balles en caoutchouc et des dizaines de grenades lancées d’un engin fixé sur les jeeps, quelques grenades sont tombées dans nos maisons. Tôt le matin, environ 50 oliviers ont brûlé dans le sud de notre village alors que l’armée israélienne effectuait des manœuvres dans les colonies voisines ,en utilisant grenades et tirs à balles réelles. Ces munitions en tombant sur notre sol ont provoqué l’incendie.

Kafr Quaddum 16/10/2015 – Nous avons essayé de protéger nos jeunes des « snippers «  en édifiant une barrière en plastique, mais quelques soldats israéliens nous ont attaqués et ont détruit cette protection , quand nous avons commencé notre cortège. De nombreux villageois sont occupés par la récolte des olives. L’armée israélienne a tiré beaucoup de balles réelles mais aucun de nous ne fut blessé. La manifestation fut calme et s’est terminée à 16heures

Kafr Quaddum 9/10/2015 – Moayyad SHTAIWI a été blessé par deux balles réelles à la jambe et à l’estomac .Son état est critique :la balle qui a atteint son estomac a provoqué des dommages importants. Moayyad a été touché vers 11 heures , avant la manifestation. D’une main, il brandissait le drapeau Palestinien et de l’autre il faisait le V de la Victoire.

27 septembre 2015 – Douloureux bilan des dernières manifestations (Résistance populaire.pdf)