Ça fait tache

Samedi 5 septembre: Notre amie palestinienne nous a confirmé que « Majdi Abu Heija est relâché et il est rentré à Jenin ».

Dans nos médias rien; il faut que ce soit le Times of Israël qui publie l’information au conditionnel : « Israël aurait libéré un membre du Hamas arrêté dans un raid en Cisjordanie« .

(http://fr.timesofisrael.com/israel-aurait-libere-un-membre-du-hamas-arrete-dans-un-raid-en-cisjordanie/)

Notre amie palestinienne nous a confirmé que « Majdi Abu Heija est relâché et il est rentré a Jenin ».

Je rappelle que sa maison a été détruite mais: L’armée israélienne s’est refusée à tout commentaire sur cette information. «Nous n’avons pas de nouvelles informations» a déclaré à l’AFP son porte-parole.

Dans quelle démocratie, puisque Israël se targue d’être la seule du Moyen-Orient, accepterait-on qu’un homme soit arrêté par l’armée, que sa maison soit détruite et qu’il soit relâché dans la nature comme ça, sans raison, pour le simple fait d’appartenir à un parti politique qui déplaît ? Il est vrai qu’il s’agit d’un territoire occupé. Alors tout est sans doute permis.

Mardi 1er septembre: Une fois de plus, peu ou pas d’informations dans nos médias traditionnels et autres: Bien sûr il s’agit de Jenin, de son camp de réfugiés et des « terroristes » qui s’y cachent.

Jenin et son camp, « connu de longue date pour être un bastion du Hamas et du Jihad islamique » selon Le Parisien du 1er septembre.

Il fait tache, ce camp, dans le concert des coups de mentons pour demander le respecter du droit international, tout en chuchotant quand même, dans l’astérisque du bas de page, que « la résistance à l’occupation et à l’oppression sous toutes ses formes, y compris la lutte armée, est légitime en droit international ». Alors on le passe sous silence.

Pourtant 16000 personnes, hommes, femmes, enfants vivent dans ce camp, sur la moitié d’un kilomètre carré.

Avant hier dans la nuit du 31 août, un commando des forces armées israéliennes de 40 jeeps est entré dans le camp, sous prétexte d’arrêter le chef du Jihad Islamique. Prévenu à l’avance de ce raid israélien, il n’a pu être capturé.

Alors de dépit, le commando israélien a fait sauter la maison de Majdi Abu el Heija, membre du Hamas ; il a été arrêté ainsi que ses frères et leur mère.

Une partie de la population est sortie pour protester contre cette invasion:

cinq palestiniens blessés, sans compter les nombreux cas d’intoxication par les gaz de l’armée.

Une amie palestinienne du camp s’excuse de nous répondre tardivement en précisant que « la nuit a été très fatigante pour tous et les enfants ». Elle nous a dit l’année dernière que ces incursions nocturnes perpétuelles de l’armée provoquent des traumatismes chez ses deux garçons, dont le petit n’arrive pas à dormir seul dans sa chambre!

Ces familles se sentent comme le mouton noir vis à vis de la communauté internationale.

Oui, elles sont solidaires de tous leurs enfants qui luttent contre l’oppression et la barbarie israéliennes.

Promiscuité, chômage, violences, martyrs, difficultés scolaires, infrastructures élémentaires inexistantes,… sont leur lot quotidien.

Elles ont besoin de notre soutien. Nous devons leur apporter notre soutien en dénonçant aussi fortement ce qui ce passe ici comme dans le reste des territoires occupés.

Enfin comme le dit alqudsnews.net, traduit par Baladi .

A Jenin, se retrouvent toutes les composantes de la société palestinienne, et toutes les forces vives et loyales envers sa cause et son peuple… le point de la résistance qui balaie toutes les illusions et tous les paris, et toutes les formes de divisions politiques, géographiques et démographiques.

A Jenin, le tout palestinien s’est unifié pour diriger la boussole contre l’ennemi sioniste.

Fx Gilles, le 2 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *