L’arabie heureuse et le peuple errant palestinien

23 novembre 2015

J’ai de vagues souvenirs du lycée de l’Arabie heureuse chantée par les Anciens -Grecs comme Romains – c’était le Yémen et la Reine de Saba ajoutait une touche au mythe – . Aujourd’hui l’Arabie se confond avec l’Arabie Saoudite, notre grande alliée qui nous achète tant et plus, et paye rubis sur l’ongle pour l’Egypte les bateaux de guerre que nous ne voulons plus vendre à ces horribles Russes infréquentables ..

L’article de l’Humanité de ce jour nous ramène à la réalpolitik. On peut donc commercer et davantage encore en toute tranquillité avec le régime moyenâgeux et barbare qui sévit dans l’Arabie félix.  Ashrat Fayad, poète Palestinien promis à la décapitation pour blasphème à moins que ce ne soit pour apostasie doit se demander amèrement au fond de sa prison pourquoi le peuple Palestinien errant -le peuple palestinien exilé est plus nombreux que le peuple Palestinien en Palestine occupée- est condamné aux derniers cercles de l’Enfer ..

André Curtillat

L’Humanité 23-11-2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *