L’Afps d’Albertville maintient son invitation à Christophe Oberlin

Le Professeur Christophe Oberlin à Gilly sur Isère le mercredi 12 octobre

La presse israélienne (The times of Israël) fait ses choux gras de l’interdiction faite par la Maire d’Albertville au Professeur Christophe Oberlin de venir s’exprimer dans sa ville le 12 octobre prochain, invité par le groupe local de l’Afps, membre de Bds France. Le Times s’appuie sur l’article publié la veille par le Dauphine Libéré qui faisait la part belle aux explications de la Maire; elle motive son refus par les accusations d’antisémitisme dont serait l’objet le professeur ainsi que par le blâme prononcé par le conseil de l’ordre des médecins.

Au cours de ses quelques 150 conférences et au travers de ses 6 livres, si des propos antisémites avaient été tenus, le Crif n’aurait pas pas manqué de l’attaquer!

Christophe Oberlin vient parler de ses trente ans d’activités de chirurgie humanitaire et d’enseignement au Maghreb, en Afrique sub-saharienne et au Moyen Orient, ainsi que de ses missions chirurgicales régulières en Palestine, particulièrement dans la bande de Gaza, depuis 2001. Il témoigne aussi de ce qu’il observe sur le terrain.

Alors, venons-en aux vraies raisons :

Dieudonné ne serait pas fréquentable! Chacun est libre de le penser ou non.
Mais le propos n’est pas de dire si on approuve ou non les fréquentations de Christophe Oberlin, mais bien de soutenir un homme qui défend la cause juste du peuple palestinien et se retrouve sans cesse victime de harcèlement, de dénigrement, d’interdiction, …. et nous nous devons de soutenir la liberté d’expression comme un droit fondamental, dont la seule limite est le refus de l’antisémitisme.

Christophe Oberlin doit pouvoir s’exprimer sur la Palestine, sur Israël, sur les crimes que commet Israël en toute impunité, sur le nettoyage ethnique, l’apartheid, le sionisme, les ravages que produit, au Proche Orient, cet état fasciste.

C’est, , la véritable raison non dite de l’interdiction de la Maire d’Albertville et contre laquelle nous devons lutter.

Ne tombons pas dans le piège tendu par la pensée unique qui cherche à faire taire les accusations contre Israël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *