Compte rendu 13 mars : enfances volées

Une cinquantaine de participants se sont retrouvés à la maison des associations de Chambéry pour une soirée en lien avec l’AFPS d’Albertville, le thème de la soirée est :

ENFANCES VOLEES

1° partie : projection d’un film « Enfances volées » : séries de témoignages d’enfants, photos et films pris lors des 6 années de voyage en Palestine par l’AFPS d’Albertville.

On voit et on entend les enfants palestiniens (entre 5 et 12 ans) confrontés dans leur propre vie à des évènements violents qui concernent leurs parents, leur habitat, leur école (quand ils en ont une !) ; la violence des soldats israéliens, les peurs qu’ils ne comprennent pas, l’insécurité et l’abandon .. (la prison pour une fille de 12ans, arrêtée sur la chemin de l’école… la destruction du campement où vivait un tout petit avec ses parents, ils s’abritent sous une bâche …le lendemain on vient leur arracher !…)résultats : perte de repères et traces indélébiles dans l’esprit de ces enfants, ils mettront longtemps à retrouver une vie d’enfant !!

On apprend que 340 enfants ont déjà été prisonniers d’Israël sans autre raison que semer la peur, faire fuir les gens de leur terre. Avec ces témoignages très émouvants, on comprend que la santé mentale de ces enfants est durement touchée.

2° partie : témoignages de ce que vivent les familles palestiniennes au quotidien : pas de liberté pour se déplacer, pour cultiver les oliviers ou des parcelles de terrain, difficulté de se procurer de l’eau (l’eau est détournée vers Israël et livrée sous paiement pour les camps qui en manquent)

Projection d’un film sur la résistance pacifique : les palestiniens de Bil’in sont encouragés par Bassem à résister pacifiquement, à chaque manifestation où ils se trouvent devant l’armée à l’entrée de leur village : « nous n’avons pas de cailloux .. respectez nous ! nous n’avons que nos drapeaux … » Bassem cherche le dialogue en s’opposant aux armes qui lui font face … il finira par être tué .. laissant le village dans un grand désarroi. Les images de violence sont bouleversantes …

Après le film, un débat très riche s’instaure entre les 2 amis palestiniens et les participants à cette soirée …. Que faire ? que penser ? il en ressort que nous devons : 1 nous informer (comme ce soir) 2 voyager en Palestine pour rencontrer les palestiniens sur place, 3 continuer à boycotter les produits d’Israël cultivés sur le sol palestinien.

Merci à l’AFPS et à Bassem et Ahmed pour cette soirée très riche !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *