Albertville – « Vivre la Palestine »

Une animation proposée par le groupe Éducation de la Plateforme des ONG pour la Palestine.

Une occasion originale pour mieux saisir les réalités et enjeux de la question Palestinienne .

Ce samedi 9 juin 2018 nous avons expérimenté la mise en place de ce « jeu », entre jeu de rôle et jeu de plateau, qui s’appuie sur le droit international et les résolutions et rapports de l’ONU pour le respect des droits de l’Homme.

De 14h à 18h, une quinzaine de personnes (animateurs et joueurs ) ont participé à « Vivre la Palestine ».

Des joueurs se sont trouvés dans une situation concrète vécue sur le terrain par les populations concernées :

* une mission qui doit être remplie dans un temps donné (- le pêcheur de Gaza doit pêcher pour nourrir sa famille.)

* l’administration israélienne est un obstacle auquel le joueur est confronté ( attente, dépendance administrative, menace, arbitraire…)

* des animateurs régulent la séance.

A l’issue du jeu s’ouvre un moment de réflexion et d’approfondissement, et la discussion commence…

Ce samedi, Michel, Anne Marie, Marie, Marie Rose, Albin, Hélène, Michèle et Simone , sympathisants ou adhérents s’expriment… Ils savaient tout ça ! bien sûr ! mais c’est révoltant ! abus de pouvoir ! injustice, violence…

Cette animation réaliste leur a permis de mieux comprendre les difficultés concrètes auxquelles est confronté quotidiennement le Peuple Palestinien !

Danièle

Quelques photos et la vidéo de présentation


2 réflexions au sujet de « Albertville – « Vivre la Palestine » »

  1. En connaissant déjà la situation réelle sur place, en se mettant, même lors d’un jeu, dans la peau d’une Palestinienne, j’ai été surprise par le nombre de documents qu’elle est susceptible de posséder et de montrer aux « autorités ». Ensuite, je me suis retrouvée dans un jeu de rôle où j’ai eu du mal à réprimer ma colère, ne sachant vraiment l’attitude , la « bonne », à prendre. Déstabilisant. Comment imaginer pour ceux et celles concerné-e-s sur place, là-bas.
    C’est un bon complément, même, si, comme moi, on a été en Cisjordanie il y a quelques années. Et maintenant ? Et à Gaza ? C’est une bonne approche pour les personnes qui n’y sont jamais allées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *